IMAGE : PARABLE VISION ART PAR CAMERON GRAY : parablevisions.com

Qui est Dieu ? ©

L’humain dit qu’il a été fait à l’image de « DIEU ». Mais les animaux pourraient en dire autant si on leur demandait. Non ! Dieu a créé l’humain, puis le reste… Mais alors, si Dieu est à l’image de l’Humain, (déjà on inverse les rôles, ce n’est plus l’humain à l’image de DIEU, mais dieu à l’image de l’HUMAIN) Dieu est un Homme ou une Femme ? Parce que l’HUMAIN c’est l’Homme et la Femme. L’homme bien sûr !!! D’accord, c’est comme ça que ça marche. L’humain domine dans un premier temps la terre, donc dieu est à son image, puis l’homme domine la femme donc il est également à son image. C’était évident, quel idiot je suis.

Plus sérieusement, à présent nous connaissons d’autres exoplanètes susceptibles d’abriter différentes formes de vie, notamment la planète « KEPLER – 452 b » de type super-terre, située dans la même zone habitable de son étoile que notre sphère, ni trop près, ni trop loin du soleil, donc une planète similaire à notre monde dont l’environnement est également favorable à la vie. Sa taille est 4 fois supérieur à notre terre et se situe dans la constellation du Cygne, à 1 400 années-lumière de chez nous. Reste à y parvenir et à savoir ce que nous allons y découvrir, pour connaitre ce que nous pourrons y faire avec nos futures générations bien chanceuses ! Vivement l’immigration de nos espèces terrestres vers nos futures exoplanètes, qui garantiront notre survie dans le temps, car même si ça se compte en millions d’années, l’expansion du soleil a bien en prévision l’inéluctable extermination de notre mère la Terre. Il faudra donc bien un jour sortir de son ventre, couper le cordon pour grandir et aller vivre tout ce qui nous attend à l’extérieur ! Il est évident que d’autres espèces vivantes et d’autres peuples existent dans l’étendue infinie de l’Univers et autres extra-univers. Parmi eux, il doit y en avoir des moins développées que nous, et d’autres au contraire surdéveloppées par rapport à notre civilisation, qui répondrait exactement comme nous s’ils possédaient le même sens aiguisé de la compréhension « Dieu a créé notre espèce et puis le reste » donc l’humain faisant partie du reste. Par ailleurs, l’Univers possédant d’innombrables espèces intelligentes, quand bien même encore inconnues par la nôtre, il n’aurait que faire de notre extinction tout comme l’humain est indifférent à l’extinction d’autres espèces sur terre.

L’existence, vue dans la globalité de son infini possible, est inimaginable pour le cerveau humain actuel, qui est dépourvu de souvenir antérieur à sa vie présente. Mais cette incapacité n’est certainement pas inutile, car elle a pour avantage de permettre à nos énergies en tant qu’esprits, de pouvoir vivre de nouvelles expériences sans être influencées par toutes sortes de connaissances vécues dans d’autres vies. Cela a pour objectif d’optimiser et favoriser le discernement et le jugement que l’on pourra établir de manière neutre sur nos différentes incarnations terrestres liées à ce cycle de vies, au moment du bilan dans le monde originel. Cependant, le savoir étant enfoui intérieurement, il arrive tout de même à se libérer de façon révélatrice dans le temps, de manière intuitive par des penseurs et philosophes, par des résolutions scientifiques etc. Mais cette source cachée en chacun de nous, est aussi perçue généralement par la population d’un point de vue encore trop terre à terre, ce qui l’amène à identifier « DIEU » à son image comme un repère évident et rassurant. Sorte de projection tout à fait subjective réduisant La CREATION au visuel humain, ce qui doit faire sourire nos amis de l’autre monde en tant qu’énergies pures. Comme une oasis d’eau au milieu du désert, l’être humain voit ce qu’il veut voir quand il en a besoin. « Dieu » ne peut pas être qu’une simple image corporelle ou autre silhouette particulière, mais il doit correspondre davantage et naturellement à un ensemble dont nous faisons aussi partie intégrante par la matière et l’énergie essentielle que nous constituons et non l’apparence, car « DIEU » est « l’EXISTENCE » à l’image de tout ce qui est, étant elle-même sa propre création depuis toujours et pour l’éternité.

Pour finir, si l’Existence que nous appelons de nos mots « Dieu », fait ainsi partie de toute création, il est finalement naturel pour toute espèce dotée d’une intelligence se ressentant vivre au travers d’elle-même, de vouloir y attribuer sa propre image, ce qui est en soi compréhensible et aussi juste que le 8 ressemble aux chiffres qui le constituent en tant que tel.

DOOEILS

L’esprit libre dans un corps libre